LYON | MARCY L'ÉTOILE
04 82 53 72 00
contact@carre-rg.fr

04/09/2014 – BPI : le financement des entreprises a le vent en poupe.

La Banque Publique d’Investissement (BPI – ex OSEO) a accordé aux entreprises 2.5 Milliards de prêts au premier semestre 2014. A noter que 80% de cette somme vient du préfinancement du CICE ; soit 500 millions distribués dans le cadre de créations et développements d’entreprises.



1 – LE CONTEXTE
2 – L’ARTICLE
3 – LA REACTION

LE CONTEXTE

Créée en 2013 et regroupant les anciennes institutions Oséo, FSI et CDC Entreprises, la BPI a été fondée pour soutenir les PME et les entreprises innovantes.

[message type=”custom” width=”100%” start_color=”#F2F2F2″ end_color=”#F2F2F2″ border=”#F2F2F2″ color=”#384466″]

L’ARTICLE

Morceaux choisis

“La jeune banque publique BPI France a fait feu de tout bois au premier semestre. Sa création était l’un des piliers du volet économique de la campagne de François Hollande. Le rassemblement des organismes français de soutien au financement (les ex-Oséo, FSI et CDC Entreprises) sous le toit de BPI France est effectif depuis un an.

Dans un contexte économique déprimé, la banque publique s’est appliquée à mettre de l’huile dans les rouages des entreprises. Elle leur a accordé 2,5 milliards d’euros (+21% sur un an) de prêts complémentaires à ceux des banques et 4,6 milliards d’euros de prêts court terme (+28%).

Grand optimiste, Nicolas Dufourcq [NDLR : Ancien N°2 de CAPGEMINI] décèle derrière cette activité foisonnante un début de retournement économique. «Nos volumes de prêt ont augmenté, car en période de redémarrage, les entreprises ont besoin de financements, assure-t-il. Il se passe quelque chose en France. L’investissement repart chez nos clients. À la fin de l’année, nous aurons vu 70.000 entrepreneurs. Notre constat est sûr: les petites entreprises de moins de 20 salariés continuent de souffrir, mais les plus grandes ont relancé leurs exportations.» L’Insee table de son côté sur une progression de l’investissement des entreprises de 0,7% en France cette année.

Pour soutenir cet espoir de reprise, Bpifrance est très actif sur le volet de refinancement du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), la mesure phare du pacte de compétitivité. Au premier semestre, l’institution a distribué dans ce cadre près de 2 milliards d’euros de crédit de trésorerie auprès de plus de 15.000 entreprises. Le montant devrait dépasser les 3 milliards à la fin de l’année. Nicolas Dufourcq refuse les polémiques sur l’utilisation de cette avance. «Je fais l’hypothèse que les entreprises font tout ce qu’elles peuvent faire pour relancer la croissance», assure-t-il.

Sur le volet du haut de bilan, Bpifrance a investi 74 millions d’euros dans les PME (+95% sur un an) et 295 millions d’euros chez les ETI et grandes entreprises (+14%). Parmi ces opérations phares, figurent des tickets de 180 millions d’euros chez Sermeta, un spécialiste des échangeurs thermiques pour chaudière, ou encore de 40 millions d’euros dans l’opérateur boursier Euronext.

Source : Le Figaro.
[/message]

LA RÉACTION de Jérémy Renchy

Si la démarche semble la bonne, car seules les liquidités prêtées aux entreprises permettront de relancer les investissements, l’emploi et la croissance, le risque réside dans le fait de favoriser des entreprises pour lesquelles l’excédent de trésorerie ne se traduira pas en croissance, aux dépends de celles prêtes à créer de l’emploi et du mouvement.

Si le directeur Général de la BPI, Nicolas Dufourcq entrevoit des signes de reprise dans l’augmentation du financement, j’ai plus de mal à suivre son raisonnement.

En regardant de plus près, on s’aperçoit que la BPI à consacré “seulement” 20% de son budget dans la création et le développement d’entreprises, synonyme de croissance. Le reste des emprunts étant destinés à … impossible de la dire. Seul l’optimisme du DG le persuade que le préfinancement du CICE sert à relancer la croissance dans les grandes entreprises.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez