LYON | MARCY L'ÉTOILE
04 82 53 72 00
contact@carre-rg.fr

Ouvrir un salon de thé à Lyon

Ouvrir un salon de thé à Lyon est une aventure séduisante qui ravit la plupart de ceux qui se sont lancés. Et vous, votre salon de thé à Lyon : c’est pour quand ? En attendant de vous rencontrer afin de parler de votre projet d’ouverture d’un salon de thé dans la magnifique ville de Lyon, CARRE RG vous donne ses conseils avant de vous lancer.

A savoir avant d’ouvrir son salon de thé à Lyon

Quelle licence pour ouvrir un salon de thé ?

D’une façon générale, un salon de thé propose des boissons non alcoolisées ainsi que des pâtisseries ou amuse-bouches à consommer sur place. Depuis 2011, il n’est plus nécessaire d’obtenir une licence de débit de boissons ou restaurant pour vendre des boissons sans alcool.

Aucune licence n’est obligatoire si vous ne vendez pas de boissons alcoolisées.

Faut-il un diplôme pour ouvrir un salon de thé ?

Le stage de préparation à l’installation

Si aucun diplôme de restauration (BEP/CAP) n’est requis pour ouvrir son salon de thé, le CAP Pâtisserie sera nécessaire dès lors que vous proposerez des gateaux ou tartes préparées par vous même. Par ailleurs un stage de préparation à l’installation (SPI) doit être suivi. Ce stage, qui coûte environ 250€ est réalisé auprès de la chambre des métiers. Il tend à sensibiliser le futur dirigeant aux problématiques de son installation future, au financement d’une entreprise, etc.

Vous pouvez être dispensé de ce stage sous conditions : détenir un diplôme de niveau 3 comportant des notions de gestion ou bien justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans comme responsable d’un établissement similaire.

Aucun diplôme spécifique n’est requis pour ouvrir un salon de thé.

Formation hygiène

Depuis 2012, les établissements de restauration rapide ont l’obligation d’employer au moins une personne ayant suivi une formation spécifique en matière d’hygiène alimentaire.

En tant qu’ERP (établissement recevant du public), vous avez l’obligation de respecter les normes de sécurité et d’accessibilité (accès PMR notamment) ainsi que les normes sanitaires.

Autres aspects de la réglementation des salons de thé

Au-delà du diplôme, le salon de thé doit respecter :
  • La réglementation des affichages et mentions obligatoires (carte des prix notamment)
  • La réglementation des horaires d’ouverture (fixés par le préfet)
  • La Réglementation sur les zones “fumeur” et “non-fumeur”
  • La réglementation sur la diffusion de musique (SACEM)

Quel apport pour ouvrir son salon de thé à Lyon ?

L’ouverture d’un salon de thé traditionnel ou un salon de thé oriental, nécessite de nombreux investissements. Le montant de ces investissements variera en fonction du local ( faut-il acheter un fonds de commerce ? ), des travaux à effectuer ( était-ce déjà un salon de thé ? ), du mobilier à financer (selon vos goûts et le standing que vous souhaitez donner à votre salon de thé). Il faut compter de 20 000 à 80 000€ en moyenne en fonction de la taille du salon de thé et de l’emplacement. Ouvrir son propre salon de thé requiert un apport personnel minimum d’environ 25% du montant total de l’investissement.

[message type=”success”]L’apport minimum est d’environ 5000€ pour ouvrir un salon de thé à Lyon [/message]

Valider son projet avant d’ouvrir un salon de thé à Lyon

Sur le plan économique et pratique

Afin de cadrer son projet d’ouverture de salon de thé à Lyon, vous devez procéder par étapes :
  • Trouver un local aménageable (ou un fonds de commerce à acheter)
  • Estimer le coût de l’aménagement du local (matériel + travaux)
  • Estimer le montant de votre apport personnel (Capital social)
  • Envisager le fonctionnement de votre salon de thé à Lyon (Les produits, les tarifs, les salariés, les fournisseurs, vos points de différenciation avec les concurrents, etc.)

En préparant votre projet et en avançant dans votre réflexion vous avancez sur le prévisionnel qui permettra à nos experts-comptables de valider avec vous la viabilité et l’opportunité de votre projet d’ouvrir un salon de thé sur Lyon. L’établissement d’un business plan nous servira également à analyser sa rentabilité, vous donner des objectifs et solliciter éventuellement un emprunt. Dans le cadre d’une création d’un salon de thé à Lyon, il est primordial de vous entourer d’un expert-comptable sensibilisé aux problématiques du métier, même si vous êtes vous-même un spécialiste.

Sur le plan administratif et juridique

Dès que la viabilité du projet et sa faisabilité sont entendues, nous vous conseillons sur les modalités juridiques. Dans un second temps, nous établissons pour vous les formalités administratives. Ainsi, nous vous proposons notre aide pour :
  • Trouver le statut social idéal (Salarié, ou TNS – Travailleur Non Salarié-)
  • Optimiser le statut fiscal de votre entreprise (Impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés)
  • Choisir la forme juridique adaptée (Entreprise individuelle ou société – SARL, EURL, SAS, SASU, etc.-)
  • Procéder aux formalités d’enregistrement auprès de la chambre des métiers.

Où installer son salon de thé à Lyon ?

Un salon thé doit se situer à proximité de ses clients, c’est pourquoi l’emplacement du salon de thé revêt une importance stratégique. Il est nécessaire de définir votre cible et d’analyser les commodités aux alentours du local (stationnement, métro, banque, etc.). La concurrence alentours (directe et indirecte) doit, elle aussi, justifier l’emplacement de votre salon de thé.

Dans quel arrondissement ouvrir un salon de thé à Lyon ?

On compte à Lyon une cinquantaine de salons de thé en 2014. La presqu’île et le vieux Lyon se partagent la moitié des salons de thé installés à Lyon. Ces statistiques reprennent l’ensemble des salons de thé présents sur Lyon, quelle que soit leurs spécificités (traditionnel, chicha/narguilé, oriental) ou leur mode d’exploitation (salons de thé uniquement, boulangerie et salon de thé, pâtisserie et salon de thé, etc.).

Arrondissement
Nombre de salons de thé à Lyon
69001
12
69002
11
69003
5
69004
3
69005
6
69006
5
69007
7
69008
0
69009
1
TOTAL
50

 

11 Responses

  1. Avatar Sandra dit :

    Bonjour,
    Je souhaite créer un salon de thé à Lyon en entreprise individuelle. Est-ce la bonne solution ? On m’a parlé également de société SAS ou SARL même de EURL pour ouvrir mon salon de thé. Je suis perdue. L’ouverture du salon de thé est prévue pour 2015 car je recherche un local en ce moment dans Lyon.

    • Bonjour Sandra,
      Je comprends que vous soyez perdue sur la structure juridique à adopter pour ouvrir votre salon de thé à Lyon. En effet, Internet regorge d’informations qu’il convient ensuite de synthétiser.
      En fonction de votre situation patrimoniale, matrimoniale, des investissements à réaliser et des revenus espérés, il sera peut-être judicieux d’envisager une société : SARL, SAS ou encore EURL ou SASU selon le nombre d’associés. Le mieux serait de pouvoir en parler par téléphone dans un premier temps, et d’envisager pourquoi pas un rendez-vous selon l’avancement de votre projet. Le premier rendez-vous est fait pour vous orienter et vous conseiller. Il est bien entendu gratuit. Par la suite nous pourrons voir ensemble pour les formalités juridiques d’immatriculation, le business plan et le suivi comptable.

      A bientôt.

      Jérémy
      PS : pour nous contacter 09 81 29 43 05 ou bien https://www.carre-rg.fr/devis-expert-comptable-lyon/

  2. Avatar Linda dit :

    Bonjour monsieur Renchy
    J’aimerai ouvrir un salon de thé dans l’Ain et je voudrai confectionner mes pâtisseries orientales moi même. Ma question est : Faut il que je passe un Cap en pâtisserie ? Car sur internet c’est pas très claire. Merci de votre réponse
    Cordialement

    • Madame,

      Pour répondre à votre question le plus clairement possible : non, il n’est pas indispensable d’avoir un CAP en pâtisserie pour votre activité de salon de thé. Il vous suffira d’inscrire l’entreprise ou la société à la Chambre des Métiers et d’effectuer le stage de préparation à l’installation. Si vous souhaitez être accompagnée et me rencontrer moi, ou bien un de mes confrères expert comptables au cabinet, nous pouvons organiser cela. Je vous souhaite une bonne réflexion dans votre projet. A bientôt,
      Jérémy Renchy

      • Avatar Marie.H dit :

        Bonjour,

        je me permet de compléter l’article.

        En France, la profession Pâtisserie est règlementée!!!
        La vente d’un gâteau quel qu’il soit, s’il est préparé par vous-même (même une simple tarte aux pommes), nécessite d’avoir un CAP Pâtisserie.
        Si vous ne possédez pas ce diplôme, vous pouvez :
        – embaucher un pâtissier ou un cuisinier pour le faire à votre place,
        – vendre des pâtisseries achetées à un pâtissier,
        – faire ce que l’on appelle de la pâtisserie d’assemblage (c’est-à-dire que vous achetez des pâtes toutes prêtes, des crèmes toutes prêtes etc… et vous assemblez le tout).

        Je sais que cela est aberrant car ces règles ne s’appliquent pas pour les plats salés. N’importe qui peut faire une quiche lorraine et la vendre sans diplôme et sans problème.
        Mais dès qu’il s’agit de desserts, de gâteaux, tout ce qui implique la manipulation d’œufs, de produits laitiers etc…en pâtisserie, le diplôme est indispensable.

        Il est vrai qu’aujourd’hui, on rencontre beaucoup de personnes qui ouvrent des salons de thés et qui font elles-mêmes les pâtisseries sans diplôme. Ce n’est absolument pas légal !
        Ceci dit rien ne vous empêchera de le faire. Faut juste pas se faire contrôler… C’est donc à vos risques et périls !

        En fait, pour résumer, le CAP Pâtisserie n’est pas obligatoire pour ouvrir un salon de thé. En revanche, il l’est pour la personne qui fabriquera les pâtisseries que vous allez vendre (le CAP Cuisine marche aussi car ils ont une partie Pâtisserie dans leur formation).

  3. Avatar jung dit :

    M RENCHY,

    Je me permet de vous contacter nous sommes sur le point d’ouvrir notre salon de thé atelier culinaire vente patisserie et accessoires. Nous avons rendez vous avec le banquier lundi prochain et il nous demande les comptes prévisionnels, seulement voilà nous savons pas comment faire et par où commencer. Nos éléments sont les suivants : local commercial à titre gracieux, pas de charges d’eau ni d’élécticité. Mon épouse (associé) sera la seul salarié de l’entreprise (pas de salaire versé pour le moment). tout l’équipement a déjà été financé par une grande chaine de télévision ainsi que les enseignes. Nous avons juste contracté un prêt avec l’adie de 8000 € pour l’acquisition d’une cuisine mobilier que nous faisons venir de metropole. remboursement mensuel de 250 €.
    il y aura l’achat de matieres premieres pour confectionner les patisseries
    Nous allons travailler avec un fournisseur de thé (1000 € à la 1ere commande) et un autre pour les accessoires patisseries (700 € à la 1ere commande).

    nous avons un apport personnel de 5000 €
    le capital départ de notre sarl est de 500 €
    je suis le gérant majoritaire
    mon épouse associé

    dans l’attente de vous lire

    bonne journée

  4. Avatar Paul 3D dit :

    Félicitations, un post très sympa.

  5. Avatar LAMIA dit :

    Bonjour,
    je voudrai savoir la superficie idéale du local ou je compte ouvrir mon salon de thé.
    Merci

    • Bonjour,
      La superficie idéale pour un salon de thé dépend de plusieurs facteurs :
      – Durée estimée de présence de vos clients (vont-ils plutôt passer 1/2 heure ou plutôt 4 heures ?)
      – Effectif moyen envisagé dans la structure (seul, 1 salarié à mi-temps, etc…)
      – L’emplacement est-il propice à la vente à emporter ?
      – Quelle est la fréquentation attendue (étude de marché)

  6. Avatar Driay dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre site. J’envisage, mais on peut dire qu’après avoir commencé l’étude de marché, j’envisageais de lancer mon activité de pâtisserie en tant que commerçant ambulant donc vente sur les marché.
    Le salon de thé semble mieux comprendre à la cible qui recherche mais s’agissant de pâtisserie orientale associée à de la fabrication de plats cuisinés à emporter, cela est il. Possible ?
    Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez